Evolution, Ecologie et Paléontologie
( Evo-Eco-Paléo )
 

Unité Mixte de Recherche UMR 8198

Thème Interactions interspécifiques et immunologie comparée

Personnel permanent :

Coordinatrice : Aurélie Tasiemski (MCF-HDR)
Virginie Cuvillier (MCF)
François Massol (CR CNRS-HDR)
Céline Wichlacz (AI CNRS)
Laurence Debacker (ADT Lille 1)

Etudiants et post-docs :

Clémentine Bernier : thèse (2016-2019 ; co-dir. V. Cuvillier & F. Massol)
Natasha de Manincor : thèse (2015-2018 ; co-dir. F. Massol & M. Dufaÿ ; participation très active de N. Hautekèete & Y. Piquot)
Renato Bruno : thèse (2017-2020 ; co-dir. A. Tasiemski & D. Zeppilli, IFREMER Le Plouzané)
Claire Papot : thèse (2013-2016 ; co-dir. A. Tasiemski & D. Jollivet, CNRS Roscoff)

Site web du groupe : http://spici.weebly.com

Le groupe « interactions interspécifiques et immunologie comparée » (SPICI: http://spici.weebly.com/) s’intéresse aux adaptations immunitaires des organismes aux environnements extrêmes (habitats hydrothermaux, côtiers, pollués ou environnement intratumoral, dans un contexte collaboratif). La formation du groupe a débuté en janvier 2012 avec l’arrivée d’ A. Tasiemski (MCF HDR), V. Cuvillier (MCF) et C. Wichlacz (AI CNRS) au laboratoire EEP, rejointes par F. Massol (CR HDR CNRS) en 2015. La complémentarité des compétences de ses membres permet, par une vision intégrée, de répondre aux questions proximales et ultimes en combinant des approches empiriques (biologie moléculaire, transcriptomique, génétique, biochimie, techniques immunologiques, microbiologie, microscopie …) et théoriques (modélisation en écologie et évolution). Les travaux du groupe sont financés par plusieurs contrats publics et privés (ANR, Fondation TOTAL, Région Hauts-de-France, CNRS, Université de Lille, IFREMER …). Les membres du groupe encadrent régulièrement des étudiants de tout niveau (BTS, Licence, Master, Doctorat). Les offres de thèse proposées par le groupe sont consultables sur le site internet du groupe.

Les thématiques de recherche principales du groupe se concentrent sur :

  • l’écologie et l’immunologie comparée des organismes vivant en milieu extrême (milieux pollués, cheminées hydrothermales…)
  • le rôle du système immunitaire dans la médiation des symbioses en milieu extrême
  • l’évolution des peptides antimicrobiens et leur rôle dans les interactions hôte-symbionte
  • l’évolution des traits d’histoire de vie associés à l’immunité et aux capacités de dispersion des organismes
  • l’écologie et l’évolution des réseaux spatiaux d’espèces en interaction
  • les modèles évolutifs du cancer